Menu

  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • ACHAT LOCAL ET MÉTIERS D'ART
  • À LA UNE
  • ÉDITORIAL

Articles // Cinéma et arts numériques

CINÉMA

Au cœur de Souterrain

// Julie Dallaire - 24 sept. 2019

Numéro : Octobre 2019

 

photo : Julie Dallaire

 

Le 16 juin dernier marquait l’ouverture du plateau de tournage du prochain film de Sophie Dupuis. Installée depuis près d’un mois, l’équipe parcourait alors les derniers milles du tournage à Val‑d’Or. Celle qui nous a offert Chien de garde s’est installée dans son patelin d’origine pour nous livrer Souterrain.

 

Comme son titre l'évoque, le film est campé dans l’univers des mines alors qu’on suit Maxime, joué par Joakim Robillard, et ses amis qui travaillent dans une mine loin de la ville sur un horaire de 14 jours de travail, 14  ours de congé. Lorsque Maxime est à Val-d’Or, il passe du temps avec sa copine et son ami Julien (Théodore Pellerin), qui est resté handicapé après un accident de la route causé par Maxime. La table est donc mise pour un éventail de drames, mais aussi de fraternité.

 

Dans sa démarche de création qui dure depuis presque neuf ans, Sophie Dupuis a découvert la fraternité et la camaraderie que pouvaient développer les travailleurs. « J’ai vu cette affaire-là : comment ils sont ensemble, comment ils sont des amis, comment c’est fort ce qu’il les relie. On dirait qu’il y a juste eux qui vivent ça, la mine. Quand tu n’es jamais descendu dans une mine, tu ne peux pas vraiment comprendre ce que ces gars-là vivent tous les jours. Je pense que ça les rassemble […] et c’est de ça que je veux parler », explique-t-elle pour présenter la différence avec son précédent long-métrage, Chien de garde, un film axé sur les liens familiaux.  

 

Près de 500 kilomètres séparent le lieu de l’action de ces deux films et ce n’est pas la seule chose qui les différencie. Le fait de tourner en Abitibi-Témiscamingue apporte une tout autre dimension à la production. Pour Joakim Robillard, l’immersion est beaucoup plus totale : le fait d’avoir la chance de tourner avec de vrais mineurs dans de vrais lieux a grandement enrichi l’expérience. L’entraide et l’accueil chaleureux surpassent les coûts liés à l’éloignement!

 

L’esprit de fraternité qui se dégage du film s’est étendu jusqu’à sa production : des liens forts se sont créés entre l’équipe de Sophie Dupuis et les figurants. Ces derniers ont apporté des précisions sur le maniement des outils aux acteurs et ont confirmé à la réalisatrice l’aspect réaliste de leur utilisation à travers les images captées.

 

C’est d’ailleurs pour les travailleurs et pour rendre hommage à leur emploi, qui est souvent montré de manière documentaire, que Sophie Dupuis a hâte de dévoiler son film, dans une future avant-première.

 

Souterrain met en vedette une distribution prometteuse : Joakim Robillard, James Hyndman, Théodore Pellerin, Charles-Aubey Houde, Guillaume Cyr ainsi que Catherine Trudeau, Chantal Fontaine, Bruno Marcil, Jean L’Italien, Lauren Hartley, Jean-François Boudreau, Maxime Genois et Sébastien Leblanc.

 

Le film est attendu pour 2020.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler