Menu

Chroniques // Sports et plein air

Chronique « Sports et plein air »

Les sentiers de la crête

// André Jacob - 1 juin 2012

Numéro : Juin 2012

 

Arrivé depuis quelques mois à Rouyn-Noranda pour le travail, j’attendais avec impatience la fonte des neiges afin de pouvoir découvrir les sentiers de randonnée environnant la ville. À ma grande satisfaction, j’ai découvert qu’il y a de nombreux types de parcours, de quoi combler tous les types de randonneurs : modéré, aventurier, expérimenté, en solo ou en groupe.


Ainsi donc, mon choix s’arrête, pour débuter, sur le Sentier pédestre Opasatica, accessible par la route 101 puis par le Chemin de la Baie-Verte, à vingt-huit kilomètres de Rouyn-Noranda.


Le sentier comporte trois pistes d’une longueur totale de douze kilomètres, réparties dans une zone de cinq kilomètres, d’une extrémité à l’autre : une piste de catégorie difficile, une piste intermédiaire et une autre facile. La durée approximative du trajet est de deux heures (3 h 30 pour l’aller-retour).


Lors de ma première visite, j’ai emprunté le sentier qualifié débutant à même le stationnement aménagé, près de la rue des Merisiers. L’amorce est difficile mais somme toute raisonnable. Environ une centaine de pas et on se retrouve en plein couvert forestier, à travers cèdres, trembles, bouleaux, sans compter le sol couvert de mousse et les intéressants points de vue sur la forêt et les marécages en contre-bas. Le sentier est balisé tout le long du trajet, alors on peut se permettre de bien regarder, et ça vaut le coup d’œil!


Pour la deuxième visite, nous y sommes allés en famille et cette fois, nous avons pris le sentier par le stationnement situé au bout de la rue des Amis. L’entrée du sentier est bien indiquée à cet endroit également et des cartes sont mêmes disponibles sur le panneau d’accueil.


Cette portion est qualifiée de difficile et à la différence de la portion précédente, elle m’a semblée beaucoup plus ardue : le sentier monte sur une pente de 20 à 35 degrés par endroits et passe à travers racines, rochers et autres obstacles de terrain. Je conseille d’éviter cette portion si vos enfants sont en âge préscolaire et d’user de prudence avec vos enfants plus âgés.


Le sentier nous amène à un belvédère d’où la vue est splendide, du Mont Chaudron aux différentes baies du lac Opasatica, sans oublier les Monts Kanasuta. Elle vaut tous les efforts pour s’y rendre.


Le sentier permet plusieurs parcours possibles en empruntant les connexions inter-sentiers, pour passer rapidement d’une portion difficile à une intermédiaire ou une portion facile. Ça peut être pratique selon votre condition physique ou si votre temps est restreint et que vous avez des fourmis dans les jambes.


Des trajets magnifiques situés sur une ligne de crête, à marcher et à voir! 


ville.rouyn-noranda.qc.ca/opasatica pour en découvrir davantage.

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler