Menu

Chroniques // Environnement

Spécial tourisme

LE TOURISME… DURABLE

// Maurice Duclos, écoconseiller © - 4 juil. 2018

Numéro : Juillet-Août 2018

 

Vacanciers au parc national d'Opémican
photo : Mathieu Dupuis

 

Mais quelle est donc cette mode de faire les choses… durables? 

 

On dirait que tout devient durable. Certains sont sceptiques, d’autres croient aux valeurs sociales et écologiques qui sous-tendent le terme. À chacun son point de vue. Mais à partir du moment où les organisateurs, les planificateurs et les producteurs considèrent un volet social et écologique, nous sommes en droit d’espérer que l’impact écologique d’une activité en soit diminué. C’est le principe même de la « durabilité ».

 

Le tourisme durable (TD) est une forme de tourismequi tend à minimiser les impacts négatifs et à faire une mise en valeur des ressources patrimoniales naturelles, culturelles et sociales. L’écotourisme est une des formes de TD les plus connues. Centré sur la découverte des écosystèmes, agrosystèmes ou aspects ethnoculturels de la biodiversité, il comprend le tourisme de proximité qui cherche à réduire son empreinte écologique.

 

Saviez-vous que le tourisme durable fait partie d'une des cibles de l'Objectif de développement durable n° 12 (Établir des modes de consommation et de production durables) des Nations Unies ? Intéressant.

 

L'Organisation mondiale du tourisme (OMT), une institution spécialisée des Nations Unies destinée à promouvoir et à développer le tourisme, joue un rôle important dans la promotion du tourisme responsable, durable et accessible à tous, en veillant sur l'intérêt des pays en développement. « Le développement touristique durable satisfait les besoins actuels des touristes et des régions d’accueil tout en protégeant et en améliorant les perspectives pour l'avenir. Il est vu comme menant à la gestion de toutes les ressources de telle sorte que les besoins économiques, sociaux et esthétiques puissent être satisfaits tout en maintenant l'intégrité culturelle, les processus écologiques essentiels, la diversité biologique, et les systèmes vivants » définit l’OMT.

 

Au Québec, comment fait-on pour discerner ce qui est du tourisme durable de ce qui ne l’est pas ? Voici quelques exemples de certifications crédibles en la matière : Réservert, Aventure Écotourisme Québec, Conseil québécois des événements écoresponsables, Fourchette bleue. 

 

De plus, Tourisme Québec a créé un document expliquant comment favoriser le développement vers un tourisme de qualité. Celui-ci contient 60 fois le mot « durable » en 38 pages. Espérons que…

 

Bon été, bon tourisme durable… et n’oubliez pas de ramasser vos déchets avant de partir svp!

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler