Menu

Chroniques // Environnement

Environnement

ÊTES-VOUS UN ACTEUR OU UNE ACTRICE DE L’EAU?

// Christian-Raphaël Gilbert, ORGANISME DE BASSIN VERSANT ABITIBI-JAMÉSIE - 29 sept. 2020

Numéro : Octobre 2020

 

Milieux humides et cônes de déprédation de castors (Val-d'Or)
photo : Christian-Raphaël Gilbert

 

L’expression « acteur de l’eau » désigne la plupart des personnes qui utilisent la ressource eau, la consomment et s’en servent pour leurs loisirs, bref, qui cultivent un certain intérêt pour cet « or bleu » tout en posant des gestes afin de l’utiliser de façon responsable. Nous sommes tous des acteurs actifs ou en puissance 

 

De ce fait, l’Organisme de bassin versant Abitibi-Jamésie (OBVAJ) a pour mission d’assurer la gestion intégrée et durable de l’eau par la mobilisation de tous les acteurs et usagers du territoire, et ce, dans un processus continu de concertation, consultation, participation, planification et mise en œuvre d’actions liées aux enjeux de l’eau dans les trois bassins versants des rivières Abitibi, Harricana et Bell.

 

LA LOI SUR L’EAU : DE NOUVEAUX DÉFIS POUR LES ORGANISMES DE BASSIN VERSANT (OBV) ET LES MRC 

 

La Loi affirmant le caractère collectif des ressources en eau et favorisant une meilleure gouvernance de l’eau et des milieux associés prévoit des exigences pour les organismes de bassin versant (OBV) et les tables de concertation régionale (TCR). Ces exigences concernent des mesures d’information et de participation du public dans le cadre de leurs activités, ainsi que des obligations dans le suivi de l’élaboration d’un plan directeur de l’eau. Dans ce cadre, les OBV et TCR du Québec doivent déterminer des objectifs de conservation concernant les milieux humides et hydriques. Pour en savoir plus sur les milieux humides et hydriques, rendez-vous sur le site Web de l’OBVAJ.

 

Cette loi permet aussi au ministère de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques d’attribuer aux municipalités régionales de comté (MRC) la responsabilité d’élaborer un plan régional des milieux humides et hydriques sur leur territoire de gestion. Ainsi, les MRC doivent recenser, à l’aide d’objectifs précis et à leur échelle territoriale, les milieux devant être visés par la protection, l’utilisation durable ou la restauration.

  

LES MILIEUX HUMIDES EN BREF 

 

Les marécages, tourbières, marais, rivières et lacs abitibiens ont un rôle écologique important et leur destruction génère d’importantes conséquences. Les milieux humides constituent près de 45,6% de la zone de gestion de l’OBVAJ. Les tourbières en occupent une grande partie (60%), se caractérisant par un sol saturé en permanence et où l’eau est très peu mobile sinon stagnante. Les marécages (38%), mieux drainés, permettent à la végétation arbustive ou arborescente de se développer.  

 

Les milieux humides ont de multiples fonctions : ils filtrent la pollution, retiennent les sédiments, régulent le niveau d’eau et la recharge de la nappe phréatique. Ils offrent des habitats pour la biodiversité, protègent les sols et les cultures des dommages causés par le vent. Ils séquestrent le carbone et atténuent les impacts des changements climatiquesEn ce sens, afin d’offrir une piste de réflexion sur la conservation de ces milieux, l’OBVAJ a élaboré une démarche de cartographie des milieux humides et hydriques. Celle-ci consiste à établir un indice de biodiversité selon cinq signes de fonctions écologiques (production de biomasse, diversité végétale, taille, proximité et pression humaine) pour chacun des complexes de milieux humides de la zone de gestion intégrée de l’eau 

 

COMITÉ SUR LES OBJECTIFS DE CONSERVATION DES MILIEUX HUMIDES ET HYDRIQUES 

 

Afin que les objectifs de conservation soient fidèles aux préoccupations et aux besoins des acteurs du territoire (municipalités, associations, entreprises, citoyens, etc.), un comité prendra forme cet automne. Celui-ci aura comme mandat de recevoir linformation liée au portrait des milieux humides et hydriques du territoire, de suggérer des objectifs de conservation des milieux humides et hydriques et de réaliser un plan daction lié à ces objectifs.

  

Un sondage préliminaire sur les objectifs de conservation est actuellement disponible. Il permettra entre autres d’orienter ce comité sur les échelles de conception, les orientations préliminaires et les processus d’élaborationVous sentez-vous interpellés par la qualité de l’eau que vous buvez, celle liée à vos activités professionnelles et de loisir? Vous pouvez répondre au sondage sur le site Web de l’OBVAJ. 

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler