Menu

Chroniques // CULTURAT

CULTURAT

LE MUSÉE AMBULANT OU… COMMENT APPORTER L’ART DANS LES ÉCOLES

// Pascale Charlebois - 29 sept. 2020

Numéro : Octobre 2020

 

photo : Yves Demers

 

Durant le mois de septembre, nous avons eu la chance d’accueillir le Musée ambulant dans quelques villes de notre région et bientôt, celui-ci proposera également une tournée dans nos écoles. Prenons quelques minutes pour bien comprendre l’originalité de son approche. 

 

Créé dans la région de Québec par deux passionnées d’arts visuels et de métiers d’art, le Musée ambulant a pour mission «damener lart vers son public, par-delà les distances géographiques ou les barrières socioéconomiques». Son premier objectif est de mettre les jeunes (et les moins jeunes, puisqu’il vise également d’autres publics) en contact avec de vraies œuvres d’art. Il s’agit donc d’un véritable musée possédant sa propre collection d’œuvres d’artistes du Québec, et ce, dans des domaines artistiques aussi variés que les arts textiles, les installations, la photo, la peinture, etc. Les professeurs, qui sont souvent limités à exposer des photographies ou des reproductions à leurs étudiants, perdent l’avantage de créer une véritable relation entre le public et l’œuvre. Pourtant, l’appréciation d’une œuvre en direct comporte, des avantages évidents, selon la codirectrice générale du Musée ambulant, Sarah Bélanger-Martel, qui mène également des recherches en sciences de l'éducation sur la co-construction de sens chez des enfants en dialogue autour d'oeuvres d'art. «On fait vraiment appel à tous les sens des enfants pour les aider à bien comprendre les œuvres, explique-t-elle. On leur fait imaginer, par exemple, ce que pourrait sentir l’œuvre ou on leur demande de ressentir la caresse du vent quand ils la regardent.» 

 

Ainsi se crée un dialogue entre les jeunes et l’œuvre, puis entre eux, autour de l’œuvre. «Les enfants sont extrêmement créatifs quand il est question de parler des œuvres et ils n’ont pas souvent la chance de le faire, ajoute celle qui est aussi directrice de l’éducation et de la médiation pour l’organisme. Parfois, ils ont tellement d’imagination qu’ils partent dans des histoires complètes en lien avec l’œuvre!» 

 

Le troisième pilier de l’approche du Musée ambulant consiste à introduire les enfants au processus créatif et, plus précisément, à l’utilisation d’une matière ou d’un procédé en lien avec l’une des œuvres du musée. «C’est essentiel, selon nous, affirme MmeBélanger-Martel. C’est une porte d’entrée directe pour mieux comprendre l’art, car ça permet de le vivre quand on s’immerge dans le processus. Nous aimons aussi beaucoup aborder la création collective puisqu’elle apporte d’autres défis: la collaboration, la prise de décision en groupe, etc. Ça amène les élèves encore plus loin. » 

 

Et puis l’essentiel dans tout ça, c’est de rendre ces activités ludiques, pour bien faire comprendre (et ressentir!) que l’art n’est pas réservé à une élite et qu’il ne devrait pas être synonyme de «je-me-promène-en rang-en-silence-et-je-m’emmerde!» 

Le Musée ambulant prévoit revenir dans la région au printemps2021. Si vous enseignez et que cette approche vous intéresse, il est possible de manifester votre intérêt en contactant le Musée ambulant. 

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler