Menu

Chroniques // Travailleurs de l'ombre

Journées de la culture

LES MÉTIERS DE L’OMBRE SOUS LES PROJECTEURS

// Jade Bourgeois - 29 sept. 2020

Numéro : Octobre 2020

 

La technicienne de scène Lyne Rioux
photo : Louis Jalbert

 

La 17e édition des Journées de la culture à Rouyn-Noranda a commencé le 25 septembre et se poursuit jusqu’au 25 octobre. En plus de pouvoir participer à une foule d’activités gratuites sous le thème des 1001 métiers de la culture, le public est invité à faire la connaissance de celles et ceux qui œuvrent généralement dans l’ombre des projecteurs.  

 

« SORTEZ DE L’OMBRE! » 

 

Cette année, les organisatrices ont décidé de souligner l’important apport à la communauté culturelle de celles et ceux dont on entend rarement parler : les travailleuses et travailleurs de l’ombre. Photographe, patronistes, bénévole, technicienne, enseignant, coordonnatrice, galeriste… 18 personnalités talentueuses et dévouées du milieu culturel ont été mises de l’avant dans une série de portraits sous le thème Sortez de l’ombre! « C’est vraiment touchant de lire les commentaires et la reconnaissance des gens pour les travailleurs de l’ombre sous leur portrait. S’ils n’étaient pas là, il n’y a rien qui lèverait! » s’enthousiasme Renée Arsenault, coordonnatrice des Journées de la culture 

 

LYNE RIOUX, PORTE-PAROLE ET TRAVAILLEUSE DE L’OMBRE 

 

Lyne Rioux, technicienne de scène spécialisée en éclairage, est la porte-parole de cette édition. Celle qui travaille dans l’ombre depuis plus de 25 ans a accepté l’invitation des Journées de la culture sous une condition : elle devait pouvoir partager l’honneur d’être sous les projecteurs avec ses compatriotes. Passionnée et passionnante, Lyne nous a raconté son métier – qu’elle qualifie de plus beau du monde – avec beaucoup d’amour. Être technicienne de scène, ça demande beaucoup de polyvalence et de sensibilité. Il faut monter et démonter des scènes, transporter des charges lourdes, jouer au psychologue avec des artistes fébriles, créer des éclairages en direct… « Ce que j’aime le plus du métier, c’est la diversité des projets, des artistes, des collègues et des lieux», raconte-t-elle. Faire sa place dans un milieu traditionnellement masculin a toujours été une motivation et un défi pour Lyne, qui a dû faire preuve de beaucoup de persévérance et de caractère durant son parcours. 

 

FAITES PART DE VOS COUPS DE CŒUR!

  

Choisir seulement 18travailleurs de l’ombre a été tout un défi : dès que l’un d’entre eux était contacté, il s’empressaide nommer d’autres collègues méritant tout autant leur place. C’est que les gens qui travaillent dans l’ombre, il y en a des centaines. Lyne Rioux a choisi d’attirer l’attention sur les personnes responsables de l’entretien ménager du Théâtre du cuivre depuis déjà 30 ans : leur travail trop souvent oublié est indispensable pour que les artistes et le public passent un bon moment.  

 

D’ailleurs, pour faire briller encore plus de talents, l’organisation des Journées de la culture encourage les citoyens à faire connaître leurs propres coups de cœur. Les portraits reçus seront présentés sur la page Facebook des Journées de la culture d’ici le 25 octobre. La programmation complète des activités est disponible sur la page Web des Journées de la culture, via le site Web de la Ville de Rouyn-Noranda. 

 

Print Friendly and PDF

Commentaires

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler