Menu

Chroniques // L'anachronique

Entre et

En scène

Philippe Marquis - 28 sept. 2017

 

Ça y est, tu es en scène. Cela se passe à l’instant. Des personnes assistent au concert, au vernissage, à la projection, au dévoilement, à la Lire la suite »

Être...

Philippe Marquis - 30 août 2017

 

  La scène est prête, les tests de son ont eu lieu dans l’après-midi. Tout semble bien parti. Il se pourrait qu’il pleuve dans la soirée, mais Lire la suite »

Pour l'été en ce pays

Philippe Marquis - 9 juil. 2017

 

 Je ne prie pas souvent. Voici pourtant une invocation, un genre d’appel pour le beau temps d’en dedans. Celui qui bronze les intérieurs. Il regarde au-delà de la Lire la suite »

Changement

Philippe Marquis - 2 mai 2017

 

Des plants de tomates poussent derrière les fenêtres. Ils poussent vers l’été avant, bien avant de porter leurs fruits. Le temps venu, on Lire la suite »

Miroir et prisme

Trois temps...

Philippe Marquis - 28 mars 2017

 

Un  matin de  février,  peu après la Saint-Valentin... Le  froid ronge  les sens  comme le  givre  pénètre  un abri sans Lire la suite »

Anachronique

Miroir et prisme

Philippe Marquis - 28 févr. 2017

 

Un conseil municipal est réuni le lundi 30 janvier 2017 en soirée. Le drapeau de la Ville est en berne : un Lire la suite »

Anachronique

À toi…

Philippe Marquis - 14 févr. 2017

 

  Tu te demandes pourquoi je t’écris ce soir ? Peut-être est-ce la lumière qui manque depuis l’automne. On appelle cela le blues Lire la suite »

L'anachronique

Juste un vœu

Philippe Marquis - 10 déc. 2016

 

La neige flotte dans le silence nocturne. Tout est doux et tranquille sur la ville. Les flocons, gras comme des bébés de lait, collent à la réalité. Le sol est Lire la suite »

L’anachronique

Ce que ça vaut

Philippe Marquis - 6 nov. 2016

 

Combien vaut une heure sans soucis ? Rien d’énervant, aucun stress ; juste ramasser les feuilles dans la cour. De la même manière, faire son bois en Lire la suite »

Se faire des vues…

Philippe Marquis - 4 oct. 2016

 

Je ne suis pas seul au monde à me faire des vues. C’est certain, car sinon, cette expression n’existerait pas. Je veux dire pas juste pour Lire la suite »

Publicités

Vous vous apprêtez à être redirigé
vers la Boutique des arts CULTURAT.

Continuer Annuler